©2019 par Christophe Piton Coaching
SIRET 521 719 641 00024

 
Rechercher
  • Christophe Piton

Les présupposés du coaching chez Héraclite

Mis à jour : 27 oct 2019

Il y a environ 2500 ans, dans la florissante cité grecque ionienne d’Éphèse, sur la côte de l’actuelle Turquie, le philosophe Héraclite affirmait que « tout homme a reçu la possibilité de se connaître et de penser sainement ». C’était, déjà, du coaching !

Que de contrariétés nous nous épargnerions si nous connaissions nos véritables besoins et nos limites ! Que de conflits et de rancœurs nous éviterions si nous réajustions parfois d’un tout petit degré notre angle de perception de la réalité !

C’est en ayant à l’esprit des principes tels que ceux d’Héraclite que j’assure l’efficacité de mes accompagnements. Ancré dans la positivité inconditionnelle, je crois que chacun d’entre nous est capable de mieux se connaître et de modifier son point de vue, pour partir gagnant dans la poursuite de son objectif.

Des millénaires plus tard, Éric Berne, le fondateur de l’analyse transactionnelle – rares sont les coachs qui n’en font pas un peu, fût-ce sans le savoir – affirmerait que « tout être humain est capable d’une épreuve de réalité convenable ». Et le psychanalyste Irvin Yalom – il y a toujours un peu de psychologie dans le coaching – chercherait à « accroître la curiosité du patient envers lui-même ». Mais sur ce sujet, comme sur tant d’autres, un Grec avait déjà (presque) tout dit.

#coaching #philosophie #heraclite #psychologie #coachingcognitif